En utilisant ce site Web, vous vous conformez à notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité et utilisation de cookies, où vous pouvez les désactiver.

OK
fr
pt en it es de
Menu
Whatsapp

Aspects psychologiques de la calvitie

La calvitie commune (AAG) est une caractéristique normale du point de vue biologique.

Au niveau psychologique, tous les types de calvitie, pathologiques ou pas, touchent à des degrés divers la personne qui en souffre, car la société attribue une grande valeur à l’esthétique et aux cheveux soignés.

Pour beaucoup de personnes souffrant de la calvitie, cela semble être un fait inévitable et ils n’ont pas de problème pour l’assumer.

Mais pour d'autres, le début de la calvitie ou le fait d’être chauve peut provoquer des situations de stress ou même une dépression.

La calvitie nous fait paraître plus vieux que notre âge. En plus, c’est un processus qui va changer notre image progressivement. Pour beaucoup d’hommes, ce simple fait est inacceptable et ils ne se sentent pas à l’aise avec ce nouvel aspect. Dans les cas plus graves, les personnes changent leur mode de vie à cause de ce problème.

Les deux sexes sont touchés, mais la détérioration du bien-être psychosocial est plus grande et plus grave chez les femmes.

Les hommes acceptent à contrecœur une calvitie précoce, mais pour les femmes, ce problème peut constituer une véritable tragédie.

Pour les femmes, c’est une véritable cause de dépression, car socialement, il n’est pas accepté qu’une femme puisse devenir chauve. Si vous n’en avez jamais vu une, c’est parce qu’elles font quelque chose pour résoudre le problème. Un traitement qui fonctionne vite ou une perruque, mais vous verrez rarement une femme chauve ou très dégarnie dans la rue.

En ce qui concerne l’alopécie, elle n’est pas fonction de la catégorie sociale. Les personnes célèbres qui doivent jouer devant la caméra ne seront pas seulement touchées psychologiquement, mais aussi professionnellement et leurs vies peuvent changer.

Les jeunes à l’université peuvent se sentir très mal à l’aise lorsqu’ils sont les seuls chauves de leur groupe. Ce n’est donc pas exclusif d'un âge ou d’une catégorie sociale.

Malgré tout, il est socialement « accepté » que les hommes deviennent chauves. Il existe des centaines d’exemples où une tête chauve est attirante.

Comme nous pouvons l’observer, beaucoup d’hommes minimisent son importance et vivent sans être affectés. Et, véritablement, cela ne les affecte pas. Même si c’est difficile à croire, c’est plus une question d’attitude que d’esthétique.

Si vous êtes un homme ou une femme et que l’alopécie impacte votre vie, vous devriez consulter un professionnel pour vous aider à améliorer votre situation. Peut-être qu’après, vous voudrez commencer un traitement, ou pas, mais il est important que vous puissiez continuer à vivre, avec ou sans cheveux.

Le début de la calvitie fait que les personnes cherchent différents traitements qui ne sont pas efficaces pour la plupart.

Quand le traitement pharmacologique a échoué, dans les cas de calvities résistantes à tout traitement, on peut avoir recours aux techniques chirurgicales modernes qui donnent d'excellents résultats depuis plusieurs années.

C’est vrai, cela peut vous toucher esthétiquement ou physiquement, mais je vous assure que le regard que vous vous portez est plus dur que celui des autres.

Nous avons tous la capacité de trouver nos défauts, des défauts que les autres ne voient pas. Quand nous nous regardons dans le miroir, nous cherchons cette très petite imperfection que nous n’aimons pas.

Est-ce vraiment si important ? Lorsque cela nous touche, ça l’est.