En utilisant ce site Web, vous vous conformez à notre politique d'utilisation de cookies. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité et utilisation de cookies, où vous pouvez les désactiver.

OK
fr
pt en it es de
Menu
Whatsapp

Alopécie

Quand le cheveu finit son cycle de vie, il se détache du cuir chevelu pour en laisser pousser un nouveau, plus jeune et sain. Dans de nombreux cas, cette dernière partie du processus ne peut pas se réaliser et, donc, l’absence de cheveux devient quelque chose de visible et gênant.

Chez les hommes de plus de 40 ans, cela touche 50 % de la population. Chez les hommes de 30 ans le pourcentage est réduit à 20 %.

Une perte moyenne de 50 à 100 cheveux par jour est normale.

Cette perte de cheveux s’inscrit dans un processus physiologique normal du cycle biologique du cheveu, où 10-15 % de notre cheveu sont en phase télogène.

La perte journalière de cheveux varie d’une personne à une autre, car elle est proportionnelle au nombre de cheveux et à la durée de la phase anagène.

La perte de cheveux devient visible quand elle a atteint 50 % de la masse capillaire.

En moyenne une personne possède entre 90 000 et 150 000 cheveux sur toute la tête et connaît une perte de 100 cheveux/jours.

La phase anagène prend environ 3 à 7 ans d’après le type et selon les personnes. Au cours de cette période se produit tout le changement du cycle folliculaire (cheveux) de manière aléatoire.

 

La chute du cheveu intense, temporelle ou permanente, peut résulter de différents facteurs:

  • Chimiothérapie
  • Traumatisme
  • Radiations
  • Chirurgies
  • Médicaments
  • Hérédité (alopécie androgénique, la plus fréquente)
  • Chimiques (par exposition)
  • Altérations nutritives
  • Troubles hormonaux (maladies thyroïdiennes, androgéniques)
  • Maladies systémiques et localisées